• En maison de retraite, les personnes âgées sont nombreuses à pratiquer des activités sportives dans le cadre d’une rééducation ou pour maintenir leurs capacités motrices. En plus de séances de kiné et d’ergothérapie, de nombreuses enseignes proposent des alternatives comme une piscine médicale ou un spa professionnel afin de compléter leur traitement avec des activités aquatiques. Le blog de Parapharmacie revient sur trois bienfaits majeurs de la rééducation dans l’eau pour les seniors.

    Senior au bord de l'eau à la plage.

    La natation pour limiter les risques de chutes

    Dans l’eau on travaille le corps tout en légèreté et en douceur. Voilà pourquoi la natation est une activité idéale pour les seniors. En maintenant un effort physique adapté à leur âge, les personnes âgées entretiennent leur structure musculaire, se tonifient et apaisent leurs articulations. Elles travaillent aussi leur équilibre, diminuant ainsi les risques de chutes.

    Renforcer le lien social

    Dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), il est parfois difficile de maintenir le lien entre le personnel soignant et les pensionnaires qui se laissent parfois aller. La natation est un moyen efficace de renouer ce lien, de partager des moments ensemble et d’échanger. Les seniors se reconnectent avec leur corps, profitent du bien-être que le flottement leur procure et stimulent ainsi leurs capacités motrices en douceur. Cela permet aux équipes médicales de mieux encadrer leur rééducation mais également aux pensionnaires d’échanger entre eux et créer une complicité.

    La relaxation

    Après une chute notamment, le corps a la fâcheuse tendance à se nouer, se crisper. Il devient alors difficile de se rétablir sans soins. En complément de la rééducation, le spa peut être une bonne façon d’améliorer la récupération. Il existe même des séjours en centre de Thalasso ou de cure thermale organisés spécialement pour les seniors. Grâce aux bienfaits des jets d’eau, de la chaleur et des bains à remous, les personnes âgées parviennent à se relaxer plus facilement. En plus de soulager le corps, le spa permet également d’améliorer le moral et maintenir l’équilibre psychologique.

     

    Crédit phot: https://www.pexels.com/photo/beach-sea-old-man-9757/ 


    votre commentaire
  • Le soleil, le froid, le vieillissement, la pollution… voilà autant de facteurs susceptibles d’attaquer notre peau. Heureusement, pour nous aider à en prendre soin au quotidien, les marques ont développé des produits efficaces, que l’ont peut trouver facilement en parapharmacie.

    Ces produits qui prennent soin de notre peau

     

    Les produits phares qui ont fait leurs preuves

    Que ce soit auprès des professionnels de la santé, des blogueurs et blogueuses ou encore d’autres client·e·s par le bouche-à-oreille, certains produits ont fait leurs preuves et sont même devenus des indispensables pour de nombreuses personnes. Parmi eux, on retrouve très souvent la gamme de produits Nuxe et notamment les crèmes et huiles prodigieuses qui prennent soin non seulement de notre peau, mais aussi de nos cheveux. Appliquée sur les cheveux, l’huile prodigieuse les rend plus soyeux et brillants alors que la crème hydratante nourrit la peau en profondeur.

    Parmi les autres produits souvent conseillés (notamment pour les peaux sensibles et très sèches), nous trouvons ceux de la gamme Avène. Pour le visage ou pour le corps, la marque propose des produits très hydratants et respectueux de la peau.

    Les bonnes habitudes à prendre pour compléter les bienfaits de ces produits

    En plus de ces soins, il est important d’avoir une bonne hygiène de vie. Buvez beaucoup d’eau, pensez toujours à vous démaquillez et lavez votre visage matin et soir. Pendant votre douche, réglez la température de l'eau pour qu’elle soit tiède, puis pensez à vous sécher délicatement en tamponnant et non pas en frottant. Ainsi, vous verrez déjà des améliorations significatives sur votre peau.

     

    Crédit photo : https://pixabay.com/fr/users/_Alicja_-5975425/


    votre commentaire
  • Et si la solution pour se tirer de la dépression se trouvait dans la danse ? Plusieurs études font en tout cas état de ce fait et certaines thérapies préconisent ce type d’activité pour rebooster le mental. Comme moyen de prévention contre les petites déprimes passagères, enfiler sa tenue de danse et parvenir à s’exprimer différemment serait une façon de se libérer et de reprendre confiance.

    Personnes en train de danser.

    Le sport : un anti dépresseur naturel ?

    La pratique d’une activité physique apporte de nombreux bienfaits à l’organisme. Pour le corps, ses vertus sont multiples et agissent sur tous les organes pour améliorer la condition physique et la santé. Mais sur l’esprit, elle a également un impact très puissant. L’exercice physique pratiqué au moins trois fois par semaine diminuerait en effet le risque d’être déprimé de 19%. Ses effets sur le cerveau favorisent l’activation des cellules et la synthèse de sérotonine qui agit directement sur l’humeur et l’anxiété.

    Les vertus de la danse

    La danse permet de stimuler la concentration, de se libérer des pensées négatives ne serait-ce que quelques minutes et donc de libérer l’esprit. En diminuant le stress, le corps est plus apte à se relaxer.

    Certaines danses, très rythmée, activent l’afflux sanguin et favorisent la sécrétion des fameuses hormones du bonheur telles les endorphines, la sérotonine ou la dopamine.

    Enfin, au-delà de l’activité physique, la danse est aussi une manière de s’exprimer. Il existe même une discipline, la Danse Mouvement Thérapie (DMT), utilisée pour libérer les émotions refoulées et parvenir au lâcher-prise.

    Utilisée en complément d’un suivi médical et d’un soutien psychologique, la danse, comme toute autre activité sportive, est une façon d’évacuer le trop-plein de la manière la plus naturelle et saine qui soit. N’hésitez pas à vous lancer !

    Crédit photo : Photo by Michael Zittel from Pexels


    votre commentaire
  • Notre bouche est constituée de nombreuses bactéries qui se nourrissent de certains aliments que nous consommons quotidiennement. La plupart d'entre d'eux (même ceux que l'on ne soupçonne pas) contient du sucre. Ce dernier est en grande partie responsable d'une plus forte production d'acides qui, à terme, attaquent directement les dents de façon irrémédiable.

     

    Une belle dentition.

    Des bactéries cariogènes

    À chaque prise alimentaire le pH de la bouche chute. Il faut par la suite une bonne cinquantaine de minute pour que le renouvellement de la salive permette la remontée du pH et stoppe l’attaque de l’émail. En multipliant les prises alimentaires dans la journée vous multipliez aussi les attaques envers vos dents et une cavité finit parfois par se former : c’est la carie. Et là, sans plus attendre, il vous faudra prendre un rendez-vous d'urgence chez le dentiste.

    Quels gestes adopter pour éviter les caries ?

    Votre meilleure arme contre une carie reste un brossage bi-quotidien d’au moins deux minutes et demi avec un dentifrice fluoré qui aide à la reminéralisation des dents. Vous pouvez également mâcher du chewing-gum sans sucres à base de xylitol qui, en augmentant la mastication, va contribuer à bloquer l’attaque sur vos dents. 
    Il faudra aussi apprendre à se méfier des sucres cachés dans certains aliments comme les chips, le pain, les pâtes ou le riz blanc qui contiennent des sucres rapides responsables de caries. 


    votre commentaire
  • En France la maladie de Parkinson touche chaque année des centaines de nouvelles personnes. Cette maladie neurodégénérative, qui affecte les neurones, se caractérise notamment par une perte du contrôle des mouvements. Cette pathologie affectant particulièrement les seniors, les maisons de retraite comme les EHPAD dans le 06 sont obligées de s’adapter afin d’accueillir ces patients ayant des besoins spécifiques. Cependant, des chercheurs auraient trouvé une piste de traitement pour soulager les malades.

     

    Deux femmes regardant la mer.

    Cet espoir, c’est une équipe nantaise, dirigée par le professeur Philippe Damier, qui vient de l’annoncer en lançant des essais par immunothérapie sur des patients atteints de la maladie de Parkinson. L’objectif ? Comme dans le cadre d’un cancer, où le traitement pousse le corps du patient à se défendre des tumeurs grâce à l’injection d’anticorps spécifiques, ici, des anticorps vont cibler des dépôts de protéines dans le cerveau du patient afin de les détruire dans le but de réduire, voire de stopper le processus dégénératif de la maladie (dans un stade débutant de la maladie).

    Avec ce traitement, c’est l’espoir d’une meilleure qualité de vie, d’une baisse de la fatigue, d'une diminution des raideurs, des problèmes gestuels, des troubles intestinaux et surtout des tremblements pour des milliers de patients.

    L’essai concernera près de deux-cents personnes et sera exécuté puis analysé sur trois ou quatre ans.


    votre commentaire