• Maladie d'Alzheimer : la vie continue après le diagnostic

    L'annonce du diagnostic de la maladie d'Alzheimer est un moment redouté autant par le malade que son entourage. Même si les présumés symptômes avaient déjà changé peu à peu l'organisation de la famille, ce n'est qu'au moment où le médecin met un nom sur ces derniers que la prise de conscience se fait réellement. Dès lors, tout semble s'accélérer et les difficultés sont anticipées bien avant qu'elles ne se produisent. Une angoisse permanente qui, avec les bonnes informations, pourrait être évitée.

    Maladie d'Alzheimer : la vie continue après le diagnostic

    https://pixabay.com/fr/photos/senior-personnes-%C3%A2g%C3%A9es-personnes-3336451/

     

    Ne pas aggraver la situation plus qu'elle ne l'est réellement

    La multiplication des unités Alzheimer dans les EHPAD de France montre que cette pathologie est susceptible à l'avenir de toucher encore plus de monde. Un constat qui dérange, effraie, voire terrifie une grande partie de la population. Cette crainte s'est en partie formée autour du fait que la maladie d'Alzheimer touche tout le monde sans aucune distinction et que, dans les stades les plus avancés, le quotidien est particulièrement éprouvant sur le plan émotionnel tant pour le malade que pour les proches. Or, il est important de souligner que l'évolution de la maladie est souvent lente et qu'il ne sert à rien de bouleverser totalement ses habitudes après avoir pris connaissance de la situation. D'autant que si le diagnostic a été réalisé tôt, il est tout à fait possible de mener une vie enrichissante et d'avoir des projets.

    À chaque individu, un accompagnement différent

    Chaque personne réagit différemment face à la maladie. Certains malades acceptent leur situation et parlent aisément de leurs pertes de mémoires ou des difficultés qu'ils rencontrent. D'autres plongent dans le déni et vont même jusqu'à refuser qu'on les aide pour faire bonne figure. Il arrive également que des personnes condamnent toutes possibilités de construire de nouveaux projets en s'isolant progressivement. Pour tous ces profils, la prise en charge sera différente. Aussi, il est important pour l'entourage de s'adapter en fonction de l'humeur de leur proche en étant à leur écoute, en se montrant positif et surtout en demandant de l'aide auprès de spécialistes médicaux ou des associations lorsque la situation les dépasse. En outre, un suivi médical régulier permettra d'ajuster l'organisation pour réduire grandement le stress et la fatigue du malade et de ses proches.

    Retrouvez également des conseils sur la manière d'agir avec un proche malade ainsi que des personnes à contacter sur le site de la fondation Vaincre Alzheimer : https://www.vaincrealzheimer.org/avoir-un-proche-malade-alzheimer/


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :