• La ministre de la santé blase les vapoteurs

    C’est fou comme les événements s’imbriquent souvent les uns aux autres. Je vous parlais La ministre de la santé blase les vapoteursdernièrement de la cigarette électronique, comme moyen technologiquement innovant de sevrage tabagique, parmi les autres substituts nicotiniques pas chers que vous pouvez trouver sur un site de pharmacie en ligne. Ensuite, j’ai eu le cas, dans ma propre pharmacie, d’un usager qui est entré comme une fleur, l’e-cig au bec, et qui a presque râlé et levé les yeux au ciel quand je lui ai demandé de ne pas vapoter à l’intérieur. J’entendais bien, jusqu’à aujourd’hui, que les vapoteurs utilisaient comme principal argument qu’ils avaient la possibilité de vapoter partout, contrairement à la cigarette classique qui elle est interdite dans les lieux publics depuis 2008. Et bien figurez-vous qu’hier même, l’État en la personne de la ministre de la santé Marisol Touraine a changé la donne, en lançant un pavé dans la mare. Elle prévoit en effet de bannir aussi des lieux publics la cigarette électronique, quand bien même les rapports récemment diligentés lui seraient favorables.

     

    La ministre de la santé blase les vapoteurs

     

    En fait, la ministre devrait s’appuyer sur deux points. D’une part la cigarette électronique qui contient de la nicotine fait subir à l’entourage le nicotinisme passif, de la même façon que la cigarette basique. D’autre part l’interdiction de fumer dans les lieux communs tient pour beaucoup à la notion d’exemple pour le jeune public. Éviter de montrer aux enfants qu’on fume peut prévenir le tabagisme des jeunes. Puisque l’e-cig ressemble fortement à la classique, elle devrait subir cet embargo.

    Les conclusions de l’enquête du professeur Dautzenberg, président de l’office français de prévention du tabagisme, apporteront d’ores et déjà une première pierre scientifique, qui servira de base à l’établissement de la loi. Un document que les vapoteurs attendent avec impatience…


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :