• La consommation d’alcool chez les personnes âgées

    Les fêtes arrivent et avec elles les longs repas qui nous donnent l’occasion tant attendue de se retrouver en famille. Au cours de ces longs et fastes diners, la nourriture abonde généralement et l’alcool avec. Mais qu’en est-il de nos grands-parents, notamment ceux en Ehpad ou en maison de retraite ? Peuvent-ils en consommer ? À quel point ?

    La consommation d’alcool chez les personnes âgées

     

    https://pixabay.com/fr/photos/verre-de-bi%C3%A8re-la-bi%C3%A8re-verre-3444480/

    Être vigilant sur la consommation

    Les aides-soignants en Ehpad le savent, l’alcool est moins supporté par les personnes âgées. Cela s’explique par tous les changements dans le métabolisme qui surviennent avec l’âge, comme le foie et les reins qui fonctionnent moins bien. Ainsi, à chaque consommation, le corps assimile la substance moins vite et cela entraine des risques physiques.

    Les effets de l’alcool sur le corps

    Pour bien comprendre pourquoi il est déconseillé de boire de l’alcool si ce n’est pas fait avec modération, il faut comprendre quels effets cette substance a sur le corps.

    Après ingestion, les molécules sont absorbées par le corps et se retrouve diluées dans le sang. Le cerveau est atteint après une dizaine de minute et c’est à ce moment que l’ivresse apparait.

    Mais l’alcool a d’autres effets, qui sont extrêmement toxiques pour le corps, notamment pour les personnes âgées qui ont un métabolisme plus fragile.

    En premier lieu se sont le système nerveux et le foie qui risquent d’être altérés. Lors de l’assimilation par le corps, les molécules d’alcool sont « découpées » par nos sucs. Ceci a pour effet de produire d’autres molécules qui sont totalement toxiques comme l’acétone.

    Ce sont ces molécules qui attaquent le corps et ruinent la santé. Par exemple, l’une d’entre elles met nos reins « en veille » pendant quelques temps et nous nous vidons plus rapidement de l’eau de notre corps qui pioche alors dans les cellules du cerveau pour y pallier, c’est ce qui cause le mal de tête du lendemain. Nous savons que ce dernier point ne doit pas être sous-estimé dans les maisons de retraites et les Ehpad car les personnes âgées dépendantes s’hydratent moins souvent que ce qu’il faudrait.

    Enfin, la plupart des seniors qu’ils soient en établissements d’hébergement adaptés ou chez eux suivent des traitements médicamenteux. Il existe de nombreux risques lorsque l’alcool est mélangé avec ceux-ci allant de la somnolence à des complications plus graves.

    Quelle consommation ?

    Évidemment, pour les fêtes, si c’est fait avec modération, les personnes âgées peuvent boire quelques verres. C’est d’autant plus vrai si elles sont entourées de leurs proches. La consommation devient toutefois un problème lorsqu’elle est fréquente ou excessive, voire régulière.

    L’alcool abime le corps et augmente le risque de se blesser physiquement. La vigilance est d’ailleurs de mise en maison de retraite après un repas au cours duquel quelques verres ont été servis.

    Si un conseil est à retenir, prendre soin de ses proches passe aussi par l’éducation et la vigilance. Se renseigner quant au danger de l’alcool et veiller sur eux est primordial. S’il devient difficile de vous en occuper, des professionnels en maison de retraite peuvent prendre le relai au quotidien.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :